Le compostage, une idée fertile !

 

compost

Chaque français produit en moyenne  prés de 360 Kg de déchets ménagers par an. Les déchets biodégradables représentent environ 30 % du poids de notre poubelle domestique : épluchures de légumes, fleurs fanées, marc de café, coquilles d’œufs, restes de repas, déchets de jardinage.

Le compostage individuel, ou compostage domestique, est le compostage par les foyers de leurs propres déchets organiques

Le compostage, un processus simple et naturel

Le compostage est un procédé 100 % naturelle qui transforme la matière organique (déchets de cuisine et de jardins) en un produit comparable à l’humus appelé compost grâce aux  micro-organismes du sol  en présence d’oxygène et d’eau.

Ainsi, il est possible d’obtenir, chez nous, un excellent engrais grâce à la dégradation naturelle de nos déchets qui peut être utilisé pour nos plantes en pot, jardinière et potager.

Pourquoi opter pour le compostage

Le compostage est un geste accessible et simple qui permet  de recycler chez soi certains déchets organiques de la famille et du jardin afin d’obtenir un amendement naturel.

Incorporé à la terre, ce « fertilisant » enrichit le sol en éléments nutritifs.
Le compostage permet également de :

  • protéger l’environnement

Le compostage contribue à la diminution de la quantité de déchets à collecter ; il diminue les quantités de déchets à incinérer ou à enfouir ; il agit en faveur du développement durable en recyclant la matière organique

  • produire un amendement de qualité ce qui renforce le stock d’humus dans le sol, améliore la fertilité du sol et limite la prolifération des maladies
  • réaliser des économies financières en obtenant gratuitement un amendement riche et naturel pour le sol

Composter, c’est agir simplement pour faire des économies et limiter la pollution

La Communauté de Communes a décidé de promouvoir le compostage domestique en facilitant l’achat de composteurs individuels.

Plus de 500 foyers sont déjà équipés de composteurs.

Deux méthodes pour composter :

Vous avez le choix entre deux méthodes :

Le compostage en tas

compost en tas

Cette technique consiste à amasser les déchets organiques biodégradables au fond  du jardin. Elle convient particulièrement aux grands jardins (plus de 800 m2) qui génèrent beaucoup de déchets d’entretien mais également aux personnes qui ont    peu de temps à consacrer à leur compost.

Avantages :
– facile à manipuler, que ce soit pour mélanger les matériaux, aérer, arroser, retourner ou prélever le compost formé.

Inconvénients :
– le tas est jugé inesthétique ;
– il prend plus de place au sol qu’un composteur.

Le compostage en bac ou dans un composteur

Cette technique consiste à remplir un bac (ou composteur) de déchets organiques biodégradables.composteurs

Elle convient aux foyers qui ont un espace limité et de petites quantités de déchets à composter, sans pic de production. Cependant elle nécessite un entretien régulier ; elle est donc recommandée aux personnes qui ont du temps à consacrer à leur compost.

Avantages :
– le composteur prend peu de place et s’intègre facilement dans un petit jardin ;
– il est muni d’un couvercle permettant de protéger le compost du dessèchement ou, au contraire, des pluies abondantes.

Inconvénients :
– le compostage en bac ne permet pas d’absorber en une seule fois de grandes quantités de matériaux tels que les tontes, feuilles mortes, tailles de haie ;
– il est moins facile de mélanger les matériaux entre eux et d’aérer le compost que dans un tas, d’où la nécessité de mélanger au fur et à mesure du remplissage du composteur.

Où installer son composteur ?

Le compost doit être installé :

– sur un espace plat afin que l’eau de pluie puisse s’évacuer facilement, de même que le jus de fermentation qui s’échappe parfois du compost ;

– à même la terre, et non sur une aire bétonnée : tous les micro-organismes et animaux décomposeurs sont présents dans la terre. Pour leur permettre de pénétrer dans les déchets, le compost doit être déposé sur la terre nue et non sur une surface imperméable. Il en est de même pour les composteurs ;

– dans un endroit ombragé en milieu de journée : l’idéal serait à l’abri d’une haie arbustive à feuilles caduques (noisetier, charmille, sureau, fruitier) qui entretiennent une atmosphère humide et fraîche autour du compost. De plus, elles attirent de nombreux insectes utiles.

– dans un lieu facile d’accès depuis la maison et le jardin.

Attention : il ne faut surtout pas installer votre compost à proximité des résineux (thuyas) qui ralentissent la décomposition des matières organiques

 

Où achetez un composteur ?

 

Dans le cadre de ses démarches de réduction des déchets à la source, Quintin Communauté vous propose d’acquérir un composteur individuel au tarif préférentiel de 25 €.  Pour réserver votre composteur, télécharger et retournez nous le formulaire de réservation. Nous vous contacterons ultérieurement pour les modalités pratiques de retrait du composteur.

Les composteurs 400 litres sont constitués de plastique 100% recyclé. Ils sont conditionnés en kit et comprennent : un composteur, un mélangeur, un bio-seau pour permettre le tri des déchets dans la cuisine ainsi qu’un guide du compostage